Du 5 au 13 août 2014
Édito
Les temps forts de l’édition 2014
Porter un festival, c’est en somme l’assurance d’une in-tranquillité durable... ! L’acquis ne suffit jamais quand de nouveaux combats s’annoncent. Car dans l’intention, il s’agit toujours de vous surprendre cher public, de vous charmer et de s’enfouir plus loin dans vos mémoires sensibles.

Cette nouvelle édition de notre festival, du même esprit que les précédentes, est pourtant résolument innovante.

Dans un cadre de durée plus restreint, j’ai souhaité vous offrir de l’insouciance, avec une programmation joyeuse, un éloge de la légèreté. Vous en conviendrez, l’excellence artistique n’est pas nécessairement mariée à la gravité…

Après une première soirée follement romantique sur la plage des Canebiers avec le merveilleux pianiste Mikhaïl Rudy, que de voyages vous ferez : en Belgique avec les voix lyriques de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, aux Etats-Unis avec un grand orchestre « Jazz Band » composé d’une pléiade de stars californiennes, au Brésil - au-delà du « Maracanã » -, sublimé par la voix chaude et sensuelle de Vitto Meirelles, enfin en Russie avec les grandes voix du théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg.

Un voyage passionnant à travers les cultures, un parcours à la mesure de cette mondialisation quotidienne dans laquelle nous vivons désormais.

Merci de votre fidélité et de votre engagement à nos côtés. Ils nous sont infiniment précieux.

Jean-Philippe Audoli
Président du festival


1975 … Quelques chaises en paille autour d’un lampadaire des années 50 tenaient lieu de scène à de jeunes musiciens talentueux, sensibles à cette volonté d’Annette TROISIER de DIAZ, arrière petite-fille d’Émile OLLIVIER, gendre de Franz LISZT et beau-frère de Richard WAGNER, de les associer à un moment d’exception qui perpétuait la vocation musicale du Château de la Moutte.

La magie du lieu opère toujours et l’enthousiasme n’est jamais retombé. La vigne continue de courir le long de « La Toscane » illuminée et les palmiers poursuivent leur course vers le ciel, cadre enchanteur pour une musique de qualité.

Le Festival des Nuits du Château de la Moutte s’inscrit dans cette continuité. Tout en poussant les frontières vers la plage des Canebiers ou la vieille ville de Saint-Tropez, il s’est ouvert au jazz, à la danse et aux rythmes du monde entier.

Aussi, quand Jean-Philippe AUDOLI m’a persuadée de ce qu’il fallait prendre la relève, à la fin de la présidence de Jacques-Henri DAVID, je n’ai pas hésité longtemps. Ce dernier, devenu Président d’honneur de notre Association, avait tracé la voie, entouré d’une équipe aussi efficace que sympathique.

Tous ensemble, nous continuons la route sous la houlette artistique de Jean-Philippe AUDOLI, accompagnés des talents d’organisateur de François MICHIELS. Seul, l’un ou l’autre d’entre nous ne pourrait mener à bien ce magnifique projet, mûri chaque année, pour le bonheur de tous.

Avec le soutien de notre Maire, Jean-Pierre TUVERI, lui aussi amoureux de l’événement depuis bien longtemps, nous sommes fiers de recevoir l’aide financière de la Ville de Saint-Tropez, comme celle de tous nos mécènes dont les contributions, toujours généreuses et souvent passionnées, reflètent la qualité et l’authenticité de l’événement.

Tropéziens, d’origine ou d’adoption, mélomanes venus de tous les horizons, un public fidèle nous encourage à continuer.

A tous, notre immense gratitude et la promesse de beaux moments partagés, les yeux et le cœur dans les étoiles.



Catherine PALEY-VINCENT
Présidente du Festival des Nuits du Château de la Moutte
Visuel2014-def
Push