Soirée romantique exceptionnelle
Mardi 1 août 2017 à 21h
Cour du château

François-René Duchâble - Piano
Sandrine Sutter - Mezzo-Soprano

Pour cette soirée, 200 places seront offertes aux tropéziens et mises à disposition à la mairie du 17/07 au 28/07
Tarifs :
Plein tarif : 60€
Tarif réduit : 30€
(Pour les jeunes et étudiants)
  • François-René Duchâble
    Fetes_et_feux_v4u4500_carre
    Virtuose du clavier, vagabond dans l'âme, ce pianiste de renommée internationale encouragé en 1973 par Arthur Rubinstein à se lancer dans une carrière de soliste, s'est délivré des parcours obligés.

    Trente années de concerts dans les temples de la musique lui ont valu la reconnaissance du public, celle de prestigieux chefs d'orchestre comme Karajan, Herreweghe, Sawallisch, Svetlanov, Janowski, Plasson, Dutoit, Casadessus, Lombard, Gardiner... et de nombreuses distinctions musicales pour les "Vingt-quatre Etudes" de Chopin, les "Douze Etudes Transcendantes" de Liszt, les Sonates de Beethoven, les concertos de Ravel, sans oublier la parution du DVD consacré aux cinq concertos de Beethoven qui lui valut à nouveau Les Victoires de la musique en 2004.

    Aujourd'hui, le besoin capital de vivre libre lui offre de nouvelles perspectives en considérant davantage la musique comme un plaisir à partager. Le choix de ses partenaires, son goût irrésistible pour le plein air et son penchant pour l'insolite, l'amènent à jouer dans des lieux souvent inattendus où la musique s'intègre à l'environnement d'un glacier, d'une grotte, d'un lac ou d'une place de village...

    Pour combler son imaginaire, il aime s'entourer de la magie des feux d'artifice (de Jean-Eric Ougier) – inventeur du « pyroconcert » ! - savourer sur scène la complicité de danseurs, d'acrobates, de jongleurs ou de sportifs d'un jour, désireux d'offrir à un public de tous horizons un spectacle de musique plutôt qu'un concert.

    C'est ainsi qu'il forme avec Alain Carré, comédien, un duo incontournable : 80 créations au répertoire: "Rimbaud, Voleur de feu" -"Histoire de ma vie" H. Berlioz - "Le Roman de Venise" Sand, Musset,.Chopin - "l'Apocalypse de Saint Jean" - "La Nuit Obscure" - "Voyage dans la Lune" -"Les Lettres de Mon Moulin" d'A.Daudet- "Paroles et Musique" de J. Prévert - "Ego Hugo", sur autant de musiques de Jean-Sébastien Bach à Maurice Ravel en passant par les grands compositeurs de l'âme romantique.
  • Sandrine Sutter
    Portrait_sandrine_sutter
    Issue de l'Ecole des Beaux Arts de Strasbourg, c’est en assistant des metteurs en scène d'opéra que Sandrine Sutter découvre le chant et le théâtre. Elle se passionne pour cet Art et est admise au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris pour y étudier la technique vocale.

    Elle a interprété sur scène les rôles de Dorabella, Cherubino, Donna Elvira, Charlotte, Carmen, Orphée, Concepcion, La Grande Duchesse de Gérolstein, Metella, la Périchole… dans divers Opéras (Nice, Nantes, Angers, Saint-Etienne, Metz, Lille, Marseille, Toulon, Montpellier, etc …) Sandrine Sutter a aussi chanté des oeuvres de Marcel Landowski, Isabelle Aboulker, Betsy Jolas... et a été la créatrice du rôle principal de l’opéra de Suzanne Giraud et Olivier Py « Le Vase de Parfums » joué entre autre au Théâtre de la Ville à Paris. Elle a interprété en tournée « l’Enfant et les Sortilèges » mis en scène par Moshe Leiser et Patrice Caurier et a participé à la création « Androgyne/Labyrinthe » du chorégraphe Claude Brumachon. Sandrine Sutter s’est produite dans l’Orestie Eschyle traduite et mise en scène par Olivier Py au Théâtre de l’Odéon à Paris.
Push