Book
RÉSERVEZ VOS PLACES
Jeudi 11 Août 2016
Augustin Dumay, Miguel Da Silva, Erica Piccotti, Alexander Edelmann
SOIRéE DE GALA
Maria João Pires est sans conteste l’une des plus grandes pianistes au monde. Avec à ses côtés le violoniste Augustin Dumay, se reconstitue le duo légendaire qui enregistra l’intégrale des sonates de Beethoven chez Deutsche Grammophon, une version qui figure parmi les incontournables des discothèques classiques. Ils seront rejoints par Miguel Da Silva, l’un des meilleurs altistes européens du moment, Erica Piccotti, violoncelliste italienne incomparable et Alexander Edelmann, contrebassiste réputé. Autant vous l’annoncer, « soirée culte » à la Moutte ! César FRANCK : Sonate pour violon et piano en la Majeur FWV 8 Franz SCHUBERT : Trio pour cordes en si bémol Majeur D.471 Franz SCHUBERT : Quintette avec piano en la Majeur, D. 667 « la Truite » Cette soirée est placée sous le double parrainage de Ginestié - Magellan - Paley-Vincent, Avocats au Barreau de Paris ainsi que Léopold et Mia Van Hool.
Plein tarif : 60€
Tarif réduit : 30€
(pour les jeunes et étudiants)
Réserver
Château de la Moutte
Accès
Arrow link back Retour
au programme
Dumay 1b 064 %c2%a9photo elias %28578x800%29
Augustin Dumay

La critique internationale compare Augustin Dumay aux grands violonistes du XXe siècle, et souligne sa place particulière de "grand classique-styliste", confirmée par ses enregistrements incontournables pour Deutsche Grammophon : l’intégrale des sonates de Beethoven avec Maria João Pires "à classer sûrement aux côtés de Grumiaux-Haskil, Menuhin-Kempff, ou Perlman-Ashkenazy" (International Piano), les trios de Brahms où "l'héritage de Milstein dans le jeu de Dumay est admirablement évident" (Gramophone), ou encore les concertos de Mozart avec la Camerata Salzburg, "sans exagération l’un des plus beaux enregistrements des concertos pour violon de Mozart jamais réalisés" (Classic CD), où il "confirme qu'il est un merveilleux interprète mozartien, comme le furent jadis Stern ou Grumiaux" (Classica).

Augustin Dumay a d’abord été découvert par le public grâce à sa rencontre avec Herbert von Karajan, ses concerts avec l’Orchestre Philharmonique de Berlin et ses enregistrements pour EMI (Concertos de Mendelssohn, Tchaïkovski, Saint-Saëns, Lalo). Depuis, il se produit régulièrement avec les meilleurs orchestres du monde – Berliner Philharmoniker, National de France, Japan Philharmonic, English Chamber, London Symphony, London Philharmonic, Royal Philharmonic, Royal Concertgebouw Amsterdam, Los Angeles Philharmonic, Symphonique de Montréal, Suisse Romande, Mahler Chamber, Bayerischer Rundfunk entre autres – sous la direction des plus grands chefs actuels tels que Sir Colin Davis, Christoph von Dohnanyi, Seiji Ozawa, Gennadi Rozhdestvensky, Wolfgang Sawallisch, Daniel Harding, Armin Jordan, Kurt Masur, Eliahu Inbal, Emmanuel Krivine, Rafael Kubelík, Igor Markevitch, Charles Dutoit, Iván Fischer, Frans Brüggen, Kent Nagano, Kurt Sanderling, Evgeny Svetlanov, Alan Gilbert, Dennis Russell Davies, Andrew Davis, Stéphane Denève, Eivind Gullberg Jensen, Jukka-Pekka Saraste, Yuri Temirkanov, David Zinman, Alain Altinoglu ou Robin Ticciati.

Parallèlement à sa carrière de violoniste, il a développé au cours des dix dernières années une intense activité de chef d'orchestre. Il est régulièrement invité à diriger des orchestres comme l'English Chamber Orchestra, le New Jersey Symphony Orchestra ou le Sinfonia Varsovia. Il occupe depuis 2003 le poste de Directeur musical de l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, et a été nommé en 2011 Directeur musical du Kansai Philharmonic Orchestra (Osaka, Japon). En mai 2015, sous sa direction, une tournée européenne mènera le KPO pour la première fois en Allemagne (Tonhalle Düsseldorf et Mozartfest Würzburg), en Suisse (Fondation Gianadda) et en Italie (Festivals de Brescia et de Bergame).

Depuis 2004, Augustin Dumay est Maître en résidence à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth (Bruxelles), où il enseigne à quelques jeunes violonistes de très haut niveau, la plupart lauréats de grands concours internationaux.
Le cinéaste Gérard Corbiau (Le Maître de Musique, Farinelli) a réalisé un film portrait, Augustin Dumay, laisser une trace dans le cœur.
Sa discographie – une quarantaine d’enregistrements, la plupart récompensés par des prix prestigieux (Gramophone Awards, Audiophile Audition, Preis der deutschen Schallplattenkritik, Grand Prix du Disque, The Record Academy Award) – est disponible chez Warner, Deutsche Grammophon et Onyx Classics.

Pour Onyx, il a enregistré deux CD à la tête du Kansai Philharmonic Orchestra, et, avec le pianiste Louis Lortie, les albums Franck & Strauss Violin Sonatas, par "l'un des grands violonistes d'aujourd'hui" (The Strad) et Brahms Sonatas, "un immense bonheur" (La Presse, Montréal). Ses futurs projets discographiques seront dédiés aux concertos de Bartók, Brahms et Mendelssohn, avec l'Orchestre Symphonique de Montréal, le Mahler Chamber Orchestra et l'Orpheus Chamber Orchestra.

Le prochain CD d'Augustin Dumay, à paraître en mai 2105, présentera trois aspects de sa vie de musicien – soliste, chef d’orchestre et chambriste – avec le Concerto pour violon & la Symphonie n° 8 de Beethoven, ainsi que le Sextuor n° 1 de Brahms.

Plus
Minus
Miguel da silva   cre dit franc ois se chet
Miguel Da Silva

Miguel da Silva débute très jeune ses études au Conservatoire National de Région de Reims, sa ville natale. Puis il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il est l’élève de Serge Collot. Il y obtient le Premier Prix de musique de chambre et celui d’alto, ce dernier à l’unanimité avec vote spécial du jury. En 1985, il remporte le Premier Grand Prix au Concours international de musique de chambre de Paris en formation de sonate ; il intègre l’orchestre de l’Opéra de Paris. Depuis son adolescence, Miguel da Silva est passionné par le quatuor à cordes. Il quitte l’Opéra de Paris en 1987 et fonde avec trois de ses amis le quatuor Ysaÿe. Il part à Cologne travailler avec le Quatuor Amadeus. De nombreux concours internationaux (Portsmouth, Evian) pour lesquels le quatuor remporte les Premiers Prix, ont ouvert au Quatuor Ysaÿe la voie d’ une carrière internationale tant au Japon qu’aux Etats-Unis (Carnegie Hall, Metropolitan Museum à New York),de même qu’ en Israël et en Europe (Théâtre des Champs-Elysées à Paris, Wigmore Hall à Londres, à Berlin , et lors des festivals de Lockenhaus,de Stresa, et de Salzbourg ...). Ce brillant parcours s'est achevé début 2014, date à laquelle le quatuor a cessé son activité, ses membres poursuivant chacun leur parcours individuel. En musique de chambre, les partenaires de Miguel da Silva ne sont autres que : Michel Portal, Jean- Claude Pennetier, Paul Meyer, Leonidas Kavakos, Pierre Amoyal, Nikita Boriso-Glebsky, Antonio Meneses, Augustin Dumay, Henri Demarquette, Truls Mork, Gary Hoffmann, Pascal Rogé, Emmanuel Pahud, Jean-François Heisser, Christophe Coin...
Miguel da Silva, en outre, a été le soliste invité de l’orchestre de chambre de Paris, l’orchestre de chambre de Pologne, de celui d’Auvergne, de l’orchestre Franz Liszt de Budapest, du Sinfonia Varsovia, de l’orchestre de Montpellier, de l’orchestre de Pamplona, sous la baguette de chefs d’orchestre tels que Peter Csaba, Jean-Jacques Kantorow, Arie van Beck ou François Xavier Roth.
Par ailleurs, l’impératif pédagogique s’impose à lui comme une évidence. En 1993, au Conservatoire National de Région de Paris (désormais Conservatoire à Rayonnement Régional), Miguel da Silva a entraîné ses amis du Quatuor Ysaÿe dans la création d’une classe spécifique de quatuor à cordes : c’était une première en France. Leurs élèves français (Ébène, Modigliani, Voce, Hermès) mais aussi étrangers (Aviv d’Israël, Incanto de Suisse, Différence de Lettonie) ont aujourd’hui remporté la plupart des concours internationaux de quatuors à cordes.Parallèlement à cette classe de quatuors du CRR dont il assume désormais principalement la charge, Miguel da Silva anime des classes de perfectionnement dans les Académies de Villecroze , à Aldeburgh, à l’Académie Maurice Ravel de Saint Jean de Luz, à Banff (Canada), à Savonnlina (Finlande) et à l’Université de South California à Los Angeles. Il est le conseiller artistique de l’Académie musicale de Villecroze.
Depuis septembre 2009 - après avoir enseigné deux saisons durant l'alto et la musique de chambre à la Hochschule de Lübeck, succédant ainsi à Walter Levine - il a été nommé professeur d’alto à la Haute École de Musique de Genève et enseigne régulièrement au sein de l’ECMA (European Chamber Music Association) et de l’Académie d’été de l’Université de musique de Vienne (ISA).Tout récemment, Miguel da Silva a été nommé Maître en Résidence à la Chapelle Musicale Reine Elizabeth en Belgique, aux côtés du baryton José Van Dam, du violoniste Augustin Dumay, de la pianiste Maria Joao Pires, du violoncelliste Gary Hoffman et du quatuor Artemis.

Plus
Minus
Foto erica rieti
Erica Piccotti

Erica Piccotti, née à Rome en 1999, diplômée de violoncelle avec la mention d'honneur au Conservatoire de S. Cécile à Rome sous la direction de Francesco  Storino, reçoit le prix "A. Giannuzzi" en qualité de meilleur violoncelliste du Conservatoire de S. Cécile de Rome.
Elle poursuit ses études dans la classe d’Antonio Meneses à l'Hochschule der Kunste et également à l'Académie Walter Stauffer de Crémone. Elle remporte plusieurs prix aux concours nationaux et internationaux parmi lesquels "Prix National des Arts", "Premio città di Padova", "Jugend Musiziert" de Nuremberg et "NYIAA Competition" qui lui a permis de se produire au Carnegie Hall de New York. Elle obtient ensuite un prix au “10 International Cello Competition" Antonio Janigro pour jeunes violoncellistes, le "Premio Crescendo" à Florence, et le prix Banque " Monte dei Paschi di Siena" assigné aux jeunes talents de l'Accademia Chigiana. En 2015, le Prix "Inner Whell", en 2016 le Prix “Memorial Tullio Besa” et Prix Rotary Club Cremona.
Elle reçoit une bourse d'étude destinée aux meilleurs jeunes violoncellistes italiens de la “De Sono Association pour la musique”, ainsi que la Philarmonique de la Scala de Milan.
Elle se produit au sein de nombreux festivals prestigieux, parmi lesquels "Janigro Festivals" in Porec, "Festival de Cordes et Piano" en Belo Horizonte, "Festival du Violoncelle International Alfredo Piatti", ainsi que de nombreuses saisons de concerts parmi lesquels "I pomeriggi musicali", "Istituzione Sinfonica Abruzzese”, "Agimus" et "Micat in Vertice”, où elle a joué le violoncelle Stradivari de 1682 de l'Accademia Chigiana. Elle a partagé la scène avec de grands artistes tels Antonio Meneses, Mario Brunello, Massimo Quarta, Bruno Giuranna, Danilo Rossi et Bruno Canino. Le 8 Mars 2013 le Président de la République Italienne Giorgio Napolitano, lui a conféré l'Attestation d'Honneur "Alfiere de la République " pour avoir obtenu, si jeune, ces résultats exceptionnels dans le domaine de la musique. Elle joue un violoncelle Giovanni Grancino (Milan 1712) offert gracieusement par la Fondation Pro Canale de Milan. 

Plus
Minus
Alexpic copy
Alexander Edelmann

Alexander Edelmann commence à étudier la contrebasse à l’âge de 13 ans.
Il est accepté dans la classe de Lawrence Wolfe au New England Conservatory Pre-College Program, où il reçoit les plus grandes distinctions.
Il poursuit ses études musicales à l’Université de Boston, auprès de Todd Seeber. Puis, à la Hochschule für Musik, “Hanns Eisler” de Berlin, auprès de Matthew McDonald, contrebasse solo de l'Orchestre Philharmonique de Berlin.
Il se perfectionne auprès d’Edwin Barker, Janne Saksala, Esko Laine, Joel Quarrington, et David Allen Moore.
Il est ensuite invité à jouer au sein de plusieurs orchestres comme l’orchestre Philharmonique de Berlin, le Rundfunk Sinfonieorchester-Berlin et le Boston Symphony Orchestra et dans de nombreux festivals tels que le Tanglewood, Pacific, Moritzburg, Orford, et Domaine Forget.
Il se produit comme soliste avec les orchestres de Baden-Badener Philharmoniker, et plus récemment avec le Förderpreise Carl Flesch Akademie Baden-Baden. Depuis 2015, Alexander bénéficie d’une bourse de l’académie de musique de chambre : Stiftung Villa Musica Rheinland-Pfalz.
Il joue sur une contrebasse moderne de William Lakeberg (2009), mais aussi une contrebasse anglaise de Bernard S.Fendt (1840) qui lui a été prêtée par le Landessammlung Rheinland-Pfalz.

Plus
Minus