Book
RÉSERVEZ VOS PLACES

Édito

Traversant bravement les adversités sanitaires, la Moutte maintient son cap. On ne transige pas avec la beauté, dirais-je. Elle est un objectif que l’on ne peut raisonnablement atteindre mais elle nous trace un joli point de perspective qui nous rend soudain vaillants.

Je pourrais affirmer en conscience, que la programmation de cette année nous permet subrepticement de figurer dans la cour des grands, je laisse toutefois à chacun, le soin d'en juger par lui-même.

Ce premier partenariat avec le Festival de Verbier au firmament de la scène européenne ces dix dernières années, nous honore autant qu’il nous oblige. Cette soirée avec la merveilleuse soprano Pretty Yende et le Verbier Festival Chamber Orchestra, sera spectaculaire, festive, et vous démontre notre ambition !

La présence sur scène de Fabrice Luchini et ses amis Renaud Capuçon et Guillaume Bellom, est à elle-seule un évènement. Elle est la cristallisation de leur désir sincère : créer un spectacle poétique et le donner à entendre pour la première fois à la Moutte. Un choix délibéré pour un lieu où l’acoustique et les proportions touchent à l’intime. Une unique représentation, où heureux seront les auditeurs d’un soir !

Avec Richard Bona, artiste reconnu comme l’une des cinq plus grandes révélations planétaires des dix dernières années, c’est l’assurance d'une bouffée de talent et de charme. Et à ses côtés, pour cette soirée afro-cubaine, le merveilleux pianiste Alfredo Rodriguez et le non moins brillant batteur Ludwig Afonso. Le Los Angeles Times disait récemment : « Imaginez un artiste dont la voix possède la virtuosité de Jaco Pastorius, la fluidité vocale de Georges Benson et le sens de l’harmonie d’un Joao Gilberto, le tout mixé de culture africaine… Mesdames et messieurs, ce phénomène s’appelle Richard Bona ! »

Un récital de la cantatrice américaine Joyce DiDonato est un évènement rare, auquel nul amoureux de la musique ne saurait échapper. Considérée comme l’une des plus belles voix au monde, cette mezzo-soprano lyrique, au charisme fou, avec Craig Terry son pianiste incontournable, vous emporteront loin.

Enfin, le récital du pianiste Alexandre Kantorow pour clôturer notre festival, est un choix de cœur. Lorsqu’il remporte à Moscou le premier prix et la médaille d'or au Concours international Tchaïkovski en 2019, il est immédiatement surnommé le « tsar du piano français ». Les critiques sont dithyrambiques et le public enthousiaste.
Comment conclure autrement qu’en inscrivant la jeunesse talentueuse pour incarner l'espoir ?

Chers auditeurs, chers amis, l’aventure continue à vos côtés.

Bienvenue à la Moutte !

Un message de l’équipe du Festival

Nous garderons en nous le souvenir de notre ami Dominique Viger, membre de notre équipe du festival, et subitement emporté au cœur de cet hiver. Son énergie, sa profonde curiosité sur mains sujets et son humour bienveillant, nous manquent déjà.

Jean-Philippe Audoli - Directeur et programmateur du festival

Plus
Minus

Ils parlent de nous

« Un havre de sérénité nocturne dont le plaisir n'est pas absent. »

Le Monde

« Certains ont du mal à associer exigence musicale et Saint-Tropez. Pourtant, l'excellence est ici au rendez-vous. »

Le Figaro

« Chaque été, Les Nuits du Château reçoivent des centaines de spectateurs; sept soirées prestigieuses devenues une référence. »

L'Express

« Un magnifique écrin pour un festival à la programmation éclectique. »

La Terrasse

« Une programmation de très haute qualité, originale, équilibrée, qui fait la part belle au classique et au jazz. »

Var-Matin

« Point d'orgue sur-chic de l'été. Un moment de beauté suspendu. »

Elle

« Le théâtre depuis 40 ans de soirées enchanteresses. Un régal ! »

Point de Vue
Fondation
de la palmeraie
pour nous soutenir
et s'engager
Adhérez