Du 2 août au 11 août 2018

Édito

Vous êtes, très chers publics, de retour à La Moutte dont le cœur bat plus fort chaque mois d’août, lorsque musiciens issus de toutes latitudes, font à nouveau vibrer ses vieux murs. Cet esprit toujours poétique et si particulier nous manque en hiver et nous rassemble en été.

Après le succès artistique de la saison dernière et son affluence record, la programmation se devait d’être exceptionnelle.

Six soirées et autant de grands artistes feront escale à la Moutte, dont l’étincelant pianiste russe Boris Berezovsky qui ouvrira le bal. Suivra une soirée magique avec l'inégalée Dee Dee Bridgewater et huit jazz players enflammés. La garantie d’une soirée américaine qui fera date.

Plus intime, le récital d’une des plus grandes sopranos au monde, Patricia Petibon, un bijou de soirée pour les mélomanes amoureux des grandes voix.

Auparavant, le musicologue Nicolas Dufetel nous fera voyager entre passé et présent. Ce lieu unique du Château de la Moutte, nourri par son écho lointain, pourrait-il donner naissance à un projet futur ?

Puis, Renaud Capuçon, dont la carrière internationale toujours s’étend, nous produira une soirée de pure musique de chambre, telle que notre festival il y a 40 ans, le proposait à ses auditeurs.

Enfin, plage des Canebiers, Simon Ghraichy, phénomène charismatique à la carrière en « coup de canon », vous offrira un voyage musical échevelé où se mêleront musiques sud-américaines et classiques.

À la fin de cet hiver, notre cher ami Didier Lockwood nous a quitté. Il était Le Jazzman unique, violoniste fou qui traversait avec tant de talent toutes les géographies sonores, toujours épaulant ses amis, soucieux d’un épanouissement pour la Moutte, où nous passions tant de nuits à « refaire le monde ». Ses amis et compagnons de scène, Manu Katché et Richard Bona, ont bousculé leurs agendas pour lui rendre cet hommage le 4 août dans la Palmeraie du Château.

Chers amis, cette pléiade de merveilleux artistes et toute l’équipe du festival, se réjouissent de vous accueillir et de vous apporter quelques parenthèses de bonheur au cœur de l’été tropézien.


Jean-Philippe Audoli
Directeur du festival

La presse en parle ...


  • Le Monde

    «Un havre de sérénité nocturne dont le plaisir n'est pas absent.»

  • Le Figaro

    « Certains ont du mal à associer exigence musicale et Saint-Tropez. Pourtant, l'excellence est ici au rendez-vous. »

  • L'Express

    «Chaque été, les Nuits du Château reçoivent des centaines de spectateurs; sept soirées prestigieuses devenues une référence. »

  • La Terrasse

    « Un magnifique écrin pour un festival à la programmation éclectique. »

  • Var-Matin

    « Une programmation de très haute qualité, originale, équilibrée, qui fait la part belle au classique et au jazz. »

  • ELLE

    « Point d’orgue sur-chic de l’été. Un moment de beauté suspendu. »

  • Point de vue

    « Le théâtre depuis 40 ans de soirées enchanteresses. Un régal ! »

Push