Mardi 7 août 2018 à 21h
Cour du château
RÉCITAL EXCEPTIONNEL
Patricia Petibon - soprano
Susan Manoff - piano

DEBUSSY, Beau soir
BACRI, All through Eternity, A la mar op. 119/1 (Melodías de la Melancoliía)
RODRIGO, Canción del grumente
FAURÉ, Les Berceaux, extrait des Trois mélodies op.23, n°1
COLLET, Danse espagnole pour piano
OBRADORS, El vito, extrait de Canciones Clásicas Españolas
DE FALLA, Asturiana, extrait de Siete canciones populares españolas
TURINA, Cantares op. 19/3 extrait de Poema en forma de canciones
SATIE, Gnossienne (piano)
La Statue de bronze, extrait des Trois mélodies de 1916
Les courses (piano)
POULENC, Voyage à Paris, extrait de Banalités, n°4
Les gars qui vont à la fête, extrait de Chansons villageoises, FP 117
SATIE, Le tango (piano)
VILLA-LOBOS, Nesta Rua, Nesta Rua, extrait de Modinhas e canções n°2
MIGNONE, Dona Janaína
-- -- -- -- -- --
COLLET, A vida dos arrieros
GRANADOS, La maja dolorosa et La rosa y el sauce
DE FALLA, Allí está riyendo, extrait la Vida Breve
COPLAND, Appalchien Spring (extraits)
CHURCHILL/MOREY, Someday my prince will come (arrangement de Didier Lockwood)
GERSHWIN, prélude n°2 : Andante con moto e poco rubato (piano)
LARA, Granada

Elle est l'une des sopranos les plus flamboyantes, surprenantes et éclectiques de sa génération. Tantôt ingénue, tantôt excentrique, c’est une personnalité singulière que Patricia Petibon, dont le monde musical international recherche la présence. Cette soirée aux côtés de la pianiste Susan Manoff est une chance pour La Moutte et la garantie d’une émotion rare.


*Cette soirée est placée sous le parrainage exclusif d’Alfredo Gangotena
membre de la famille d’Emile Ollivier, chef du gouvernement sous l'Empereur Napoléon III et propriétaire à l’origine du Château de La Moutte.
Tarifs :
Plein tarif : 60€
Tarif réduit : 30€
(pour les jeunes et étudiants)
  • Patricia Petibon
    Patricia petibon 4k credit bernard martinez
    Soprano colorature, élève de Rachel Yakar au CNSM de Paris et découverte par William Christie, Patricia Petibon maîtrise aujourd’hui un répertoire qui s’étend du baroque français à la musique moderne, qu’elle aborde avec Francis Poulenc et Alban Berg. Depuis ses débuts à l’Opéra de Paris en 1996 dans HIPPOLYTE ET ARICIE de Rameau, elle est apparue dans des opéras très divers, de Mozart à Offenbach, en passant par Donizetti et Verdi, qu’elle interprète sur toutes les grandes scènes de la planète.

    En outre, les temps forts des dernières années comprennent Giunia dans LUCIO SILLA à Vienne sous la direction de Nikolaus Harnoncourt, avec qui elle a travaillé régulièrement, puis Despina/COSI FAN TUTTE au Festival de Salzbourg, son début du rôle-titre de LULU de Berg à Genève, à Barcelone (enregistrement sur DVD pour Deutsche Grammophon) et à Salzbourg ainsi que MITRIDATE de Mozart à Vienne, à Munich et récemment au Théâtre des Champs-Elysées à Paris. Patricia Petibon se produit également en Susanna/LE NOZZE DI FIGARO à Aix-en-Provence, en Donna Anna/DON GIOVANNI à l’Opéra Bastille et en Gilda/RIGOLETTO à Munich. En 2013 elle se produit en Blanche/LES DIALOGUES DES CARMÉLITES au Théâtre des Champs-Elysées et dans la première mondiale de l’opéra AU MONDE de Philippe Boesmans à Bruxelles ainsi qu’à l’Opéra-Comique à Paris. Au Festival d’Aix-en-Provence de 2014, elle participe dans la première d’ARIODANTE de Haendel et son interprétation de Manon à l’Opéra de Vienne obtient un grands succès. En juillet 2015 elle chante pour la première fois le rôle-titre dans ALCINA de Händel au festival d’Aix-en-Provence, une production qui est devenue un triomphe pour toute l’équipe. En septembre 2016 elle incarne le rôle-titre de MANON au Grand Théâtre de Genève en Mai 2017 elle remporte un grand succès en Mélisande dans une nouvelle production de PELLÉAS ET MÉLISANDE au Théâtre des Champs-Elysées.
    Patricia Petibon coopère étroitement avec l’Orchestre Phlharmonique de Vienne, l’Orchestre Symphonique de la Radio de Vienne, la Staatskapelle Berlin, l’Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise, les Münchner Philharmoniker, le MDR Sinfonieorchester, l’Orchestre Philharmonique de la Radio France, l’Orchestre National de France, l’Orchestre de Paris, l’Orchestre National de Lyon, Les Talens Lyriques, le Cercle de l’Harmonie, Le Concert d’Astrée, l’Ensemble Amarillis, La Cetra, le Venice Baroque Orchestra, Il Giardino Armonico et le Freiburger Barock Orchester.
    Elle travaille régulièrement avec des chefs comme Alain Altinoglu, Giovanni Antonini, Marco Armiliato, Bertrand de Billy, Ivor Bolton, Frédéric Chaslin, Gustavo Gimeno, Daniele Gatti, Bernard Haitink, Daniel Harding, Kristjan Järvi, Paavo Järvi, Louis Langré, Andrea Marcon, Josep Pons, François-Xavier Roth, Christophe Rousset et Jérémie Rhorer.
    Patricia Petibon se fait souvent entendre aussi en récital et se présente régulièrement à Paris, à Vienne, au Festival de Salzbourg, à Graz, à Genève, Dortmund, au Wigmore Hall de Londres, à Aix-en-Provence, Lille, Lyon, Marseille, Angers, Bruxelles, Luxembourg, Amsterdam, Copenhague, Barcelone, Madrid, Bilbao et Valence. La sortie de son disque « La Belle Excentrique » en 2014 était l’occasion d’une tournée internationale.
    Au-delà, les engagements de la saison 2017/2018 comprennent le rôle de Giunia dans « Lucio Silla » au Teatro Real Madrid, Blanche dans les « Dialogues des Carmélites au Théâtre des Champs-Elysées et Euridice dans « Orfeo et Euridice » au Théâtre des Champs Elysées à Paris. Puis elle se produit en concert avec La Cetra avec un programme Mozart et Gluck à Bâle, Würzburg et Paris ainsi qu’en récital avec Susan Manoff à Jonzac, au Musikverein de Vienne, au Festival de Granada, de Bergerac et de Saint Tropez.

    Parmi ses derniers enregistrements, citons Amoureuses (Gluck, Haydn et Mozart) avec le Concerto Köln dirigé par Daniel Harding, Rosso (airs baroques italiens), Melancolia (airs et mélodies espagnols), Nouveau monde (airs baroques d’Angleterre, de France, d’Espagne et d’Amérique latine) avec La Cetra et Andrea Marcon, le Stabat Mater et le Gloria de Poulenc avec l’Orchestre de Paris et Paavo Järvi, et, plus récemment, La Belle Excentrique dont le programme était donné en tournée.
  • Susan Manoff
    Credit caroline doutre
    Née à New York et d’origine lettone et allemande, Susan Manoff étudie le piano à la Manhattan School of Music et à l’Université d’Oregon. Des études intensives avec Gwendoline Koldowsky la conduisent à approfondir le répertoire du lied et de la mélodie, et à devenir l’une des pianistes les plus recherchées de sa génération. Parallèlement à son activité dans le domaine de la musique vocale, elle se consacre aux autres répertoires du piano. Passionnée par la musique de chambre, Susan Manoff joue régulièrement dans les grands festivals et salles de concert: Théâtre des Champs-Élysées, Théâtre du Châtelet, Salle Gaveau, Wigmore Hall, Concertgebouw, Carnegie Hall, Konzerthaus Wien, Musikverein, Oji Hall … Elle est invitée régulièrement par France Musique. Pianiste curieuse et amoureuse du théâtre, elle a créé de nombreux spectacles mélangeant musique et texte. Ses partenaires ont été Jean Rochefort, Fabrice Luchini et Marie-Christine Barrault et elle a été mise en scène par Hans Jürgen Syberberg et Joël Jouanneau.
    Susan Manoff a enregistré pour les labels Naïve, Decca, Virgin, Arion, Valois et Aparte. Elle a enregistré en 2007 son premier disque avec Sandrine Piau, intitulé "Évocation", et un deuxième CD "Après un Rêve", est sorti en Mars 2011 (Naïve). C’est avec un autre partenaire qui lui est cher, Nemanja Radulovic, que Susan Manoff a enregistré un album dédié aux sonates de Beethoven (Decca, 2010). Son album, "La Belle Excentrique" avec la soprano Patricia Petibon, est sorti en automne 2014 (Deutsche Grammophon). Son premier disque avec Véronique Gens, "Néère", dédié aux compositeurs Henri Duparc, Ernest Chausson et Reynaldo Hahn a reçu le prestigieux Gramophone Award 2016.
    Susan Manoff a été chef de chœur adjoint à l’Opéra de Paris et est actuellement professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. En 2011 elle a été nommée Chevalier des Arts et des Lettres.
Push