Book
RÉSERVEZ VOS PLACES
Samedi 3 Août 2019
Eduardo Guerrero
Flamenco flamboyant - "Guerrero"
Eduardo Guerrero, danseur
Javier Ibañez, Juan José Alba, guitares
Anabel Rivera, Samara Montañez, May Fernández, chanteuses

Le guerrier andalou, jeune prince de la scène flamenca espagnole, met en jeu son nom. Son jeu de jambes virtuose fait claquer le zapateado et son art de la guerre a pour terrain la vie et pour objet l’amour. Accompagné de trois chanteuses et deux guitaristes à la technique parfaite, ce spectacle exprime un art qui vous transperce. La tradition vissée au corps, l’émotion à fleur de peau, le magnétique Eduardo Guerrero, arrive à la Moutte, ne le manquez pas !

*Cette soirée est placée sous le parrainage exclusif de l'association culturelle et sportive des Parcs de Saint-Tropez.
*Pour cette soirée, 200 places seront offertes aux tropéziens et mises à disposition à la mairie du 15/07 au 31/07.
Plein tarif : 60€
Tarif réduit : 30€
(pour les jeunes et étudiants)
Réserver
Palmeraie du château
Accès
Arrow link back Retour
au programme
M. alanis carre
Eduardo Guerrero

Né à Cadix en 1983, sur les planches dès l’âge de six ans au Carmen Guerrero’s School de Cadix, Eduardo Guerrero étudie la danse espagnole au Conservatoire de Cadix, puis élargit ses connaissances en danse contemporaine et classique avec David Greenall et Montserrat Marín.
Il approfondi ensuite son art auprès des figures majeures du flamenco : Mario Maya, Antonio Canales, ou encore Manolo Marín. En 2002, il commence à travailler auprès de grands artistes sur la scène nationale qui apprécient sa capacité physique, sa technique impeccable et sa qualité évidente dans des rôles de premier plan dans : la compagnie d’Aída Gomez, Eva La Yerbabuena, Rocio Molina, Le Ballet espagnol dirigé par Javier Latorre, compagnie de danse d’Amador Rojas, Antonio Canales, David Palomar…
Son talent d’exception a été récompensé par de nombreux prix. El callejón de los pecados est sa deuxième création personnelle, remarquée à la dernière Biennale d’art flamenco de Séville, référence en la matière. D’une plastique impressionnante, extrêmement contemporain dans ses propositions gestuelles et les lignes qu’il développe, Eduardo Guerrero reste traditionnel dans son vocabulaire, ce qui lui donne un style détonnant, virtuose. Les deux musiciens et les trois chanteuses qui l’accompagnent font littéralement corps avec lui. Appartenant à la nouvelle génération des créateurs flamencos solidement documentés, Eduardo Guerrero entreprend de réfléchir à toutes les rencontres et influences qui ont fait de lui ce qu’il est : l’un des grands espoirs du renouveau du flamenco.

Plus
Minus